• Centre d'amitié autochtone de Joliette
  • Centre d'amitié autochtone de Sept-Îles
  • Centre indien Cri de Chibougamau
  • Centre d'entraide et d'amitié autochtone de Senneterre
  • Centre d'amitié autochtone de La Tuque
  • Centre d'amitié autochtone de Val d'Or
  • Centre d'amitié autochtone du Saguenay
  • Centre d'amitié autochtone de Québec

Programme Partenariats urbains

Le programme Partenariats urbains (PU) encourage les partenariats et la planification communautaire et vise à favoriser les investissements dans des projets qui permettront d'accroître la participation des Autochtones en milieu urbain à l'économie, afin que d'autres intervenants communautaires se sentent eux aussi à l'aise d'investir leurs ressources. Il s'agit d'une approche collaborative qui réunit en partenariat les gouvernements, les collectivités autochtones urbaines et le secteur privé et sans but lucratif afin de mieux lever les obstacles qui empêchent les Autochtones en milieu urbain de participer pleinement à l'économie.

Il s’agit d’un financement ponctuel jusqu’à hauteur de 100 000 $ de projets s’inscrivant dans les volets Jeunesse 1 , Économie sociale 2 et Innovation 3

Au Québec, le programme PU représente un fonds de 1,3 M$.

Qui est admissible?

Tout organisme ou toute entité qui a un projet :

  • en lien avec les priorités issues du processus de planification stratégique;
  • dont l’objectif est d’éliminer les obstacles à la pleine participation des Autochtones en milieu urbain à l’économie;
  • qui bénéficie d’un ou plusieurs des engagement(s) écrit(s) suivant(s) :
    • d’un partenaire ou d’un autre intervenant déterminé à maintenir le financement de soutien du projet une fois que la SAMU aura fourni un financement de démarrage à court terme ou une approche graduelle;
    • d’un partenaire ou d’un autre intervenant déterminé à examiner les recommandations issues de l’étude de faisabilité, de l’évaluation du rendement ou de quelque autre forme d’analyse de ces constatations qui entrainera un changement dans les investissements, dans les politiques, programmes et services ou leur mode de mise en œuvre;
    • d’un partenaire ou d’un autre intervenant prêt à examiner la possibilité d’adopter les conclusions d’un document de consultation, d’une évaluation, d’un rapport d’étape, d’un projet de recherche, d’une évaluation, d’un cadre ou autres documents d’orientation sur les questions d’intérêt pour les Autochtones en milieu urbain.

Qui procède à la sélection?

C’est le RCAAQ qui procède à l’évaluation des demandes, par l’entremise d’un comité composé de membres externes sélectionnés pour leur expertise, et octroie le financement en fonction des critères établis.

  • L’appel de propositions pour l’exercice 2016-2017 est fermé.

Les organismes financés

Dans le cadre du premier appel de proposition pour le programme Partenariats urbains, les organismes financés sont indiqués ci-dessous :

 

Organismes financés dans le cadre du programme de Partenariats urbains 2016-2017

Organismes

Thème

Nom du projet

Ville

Financement

Avataq

Jeunesse

Aller à la rencontre de soi et de l'autre

Montréal

100 000 $

Centre d'amitié Eenou de Chibougamau

Innovation

Aschimaatam

Chibougamau

100 000 $

Centre d'amitié autochtone de Lanaudière

Jeunesse

Kacterimotan

Joliette

30 000 $

Centre d'amitié autochtone de Lanaudière

Économie sociale

Projet pilote en entrepreneuriat

Joliette

75 000 $

Centre d'amitié autochtone de La Tuque

Innovation

Awacak Otci

La Tuque

150 000 $

Centre d'amitié autochtone de Maniwaki

Jeunesse

Youth Program

Maniwaki

100 000 $

Centre d'amitié autochtone de Sept-Îles

Économie sociale

Vivre et manger ensemble

Sept-Îles

79 000 $

Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or

Innovation

Médiation communautaire/Wanaki

Val-d'Or

65 000 $

Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or

Économie sociale

Économusée de l'Orignal

Val-d'Or

85 000 $

Centre d'amitié autochtone du Lac-Saint-Jean

Innovation

Étude de faisabilité

Roberval

95 000 $

Centre d'Innovation des Premiers Peuples

Jeunesse

Fablab Onaki

Gatineau

25 000 $

Chez Doris

Économie sociale

Feasability Study Thrift Store

Montréal

32 000 $

CHUQ - Université Laval

Innovation

Étude des besoins

Montréal

100 000 $

CDRHPNQ

Jeunesse

Reconnaissance et modèles autochtones

Montréal

90 000 $

Les Productions Feux Sacrés

Économie sociale

Sommet d'économie sociale 2017

Montréal

75 000 $

Montréal Autochtone

Économie sociale

Kanonhses

Montréal

60 000 $

Université du Québec à Chicoutimi - Nikanite

Innovation

Projet d'enquête

Saguenay

100 000 $

Université du Québec en Outaouais

Innovation

Bureau de liaison autochtone

Gatineau

35 000 $

 

Les organismes financés dans le cadre du 2e appel de proposition seront affichés en janvier 2017.

 

Pour toute question, veuillez communiquer avec :

Amélie Lainé
Regroupement des centres d'amitié autochtones du Québec
Courriel : amelie.laine@rcaaq.info
Tél. : 418-842-6354 poste 223
Ligne sans frais : 1-877-842-6354

 


 

  1. Des activités de partenariats urbains pour les jeunes sont des projets destinés aux jeunes autochtones, âgés de 15 à 24 ans, vivant en milieu urbain dans de petits ou de grands groupes. Les projets ne devraient pas dédoubler les services individualisés de personne à personne, ni les activités de traitement ou d’intervention en cas de crise, accessibles par le biais d’autres sources dans votre région.
  2. L’économie sociale, par l’entremise de son approche adaptée sur le plan culturel et ses initiatives d’innovation sociale, contribue à la richesse collective, au perfectionnement des compétences et à la reconnaissance de même qu’à l’inclusion et à la promotion de la main d’œuvre autochtone pour une pleine participation à la vie sociale et économique.
  3. Les projets d’innovation sont conçus pour éliminer les obstacles à une autonomie accrue, et démontrent la capacité d’induire et de mobiliser des changements systémiques dans la vie des Autochtones vivant en milieu urbain afin d’accroître leur participation à l’économie. L’innovation est une solution novatrice à un problème qui est plus efficiente, durable ou meilleure que les solutions actuelles, et dont la valeur créée profite essentiellement à la collectivité dans son ensemble plutôt qu’à une personne en particulier. De nouveau, les activités doivent cadrer avec les principaux objectifs de ce programme comme il est indiqué ci-dessus.

 

Partager

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin